prehistoire2 prehistoireIl y a 2 à 3 millions d'années l'ancêtre du dromadaire peuplait toute l’Amérique du Nord, de la Floride à l’Alaska. A cette époque, ils avaient franchi l’isthme de Panama, le pont continental entre les deux Amériques, et s’étaient répandus en Asie par l’isthme, alors existant, de Béring. Domestiqué au Moyen-Orient et plus précisément dans le sud de la péninsule arabique, le dromadaire a été réintroduit en Afrique du Nord à l'état domestique au début de l'ère chrétienne au moment de l'assèchement du Sahara. La forme sauvage, qui devait exister au début desdromadaire temps historiques, a disparu mystérieusement, sans laisser de trace.
Il occupe actuellement toute l'Afrique sahélienne et du Nord de la Mauritanie (et même les Iles Canaries) à Djibouti. En 1999, une étude a démontrée que 80 % de la population des dromadaires se trouvait en Afrique avec près de 10 millions de têtes dans la corne d'Afrique. L'essentiel des effectifs est concentré dans trois pays : la Somalie (2 bêtes par habitant), le Soudan et l'Éthiopie par ordre d'importance. Il a été répertorié environ 51 races de dromadaires. En Asie, il occupe tout l'arc aride de la péninsule Arabique jusqu'au désert du Rajasthan en Inde, zone la plus orientale de sa répartition d'origine. Vers le Nord, il occupe les régions limites de l'Asie centrale (Turkménistan) où il peut d'ailleurs s'hybrider avec le chameau de Bactriane à deux bosses. (associant la robustesse du chameau, notamment sa résistance au froid, avec la productivité laitière de la chamelle dromadaire).Il a été introduit aux cours des XIXe et XXe siècle dans d'autres régions, comme l'Australie ou l'Amérique du Nord, l'Amérique du Sud, l'Afrique du Sud, avec des résultats inégaux. Ce n'est qu'en Australie qu'il a été utilisé de façon intensive dans la deuxième moitié du XIXe siècle et au début du XXe.